Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Fusion Ouï FM / Le Mouv’ : Arthur rembarré par Radio France

Les dirigeants du Mouv’ ont répondu par une fin de non recevoir à la proposition d’Arthur

logo oui rock

« C’est une proposition inamicale, hors sujet, insultante et anachronique » s’est emporté Joël Ronez, directeur du Mouv’, dans les Echos, au sujet de la proposition d’Arthur de fusionner Ouï FM et Le Mouv’. Il a renchérit : « Fusionner Oüi FM avec le Mouv’, c’est comme si H&M rachetait le Centre Pompidou ». Fin de la partie.

Retour sur les faits. Lors de la conférence de rentrée de Ouï FM, le 5 septembre, Arthur, propriétaire de la radio depuis 2008, avait proposé une fusion entre sa radio et Le Mouv’. De cette idée, est ressorti un énorme camouflet. L’ancien animateur a déclaré : « Nous allons proposer au Mouv’ de fusionner (…) On ne tire pas sur l’ambulance, on tend la main pour sauver Le Mouv’ ».

Arthur est parti du constat que Le Mouv’, la radio jeune et rock du service public, arrive à peine à atteindre 200.000 auditeurs par jour, soit 0,4% de part d’audience selon Médiamétrie, avec plus de la moitié de la population couverte et un budget annuel de 17 millions d’euros. Et que, dans un même temps, Ouï FM, avec seulement un tiers de la population pouvant la recevoir, comptabilise 340.000 auditeurs quotidiennement.

Le problème rencontré par Ouï FM est celui de l’attribution des fréquences. En effet, c’est le CSA qui les attribue et le service public est prioritaire sur les stations de radio privées. Donc Le Mouv’ l’est sur Ouï FM. La radio rock ne peut en avoir de nouvelles que tous les six mois, rythme des appels à candidature lancé par le CSA. De plus, comme le rappel le SIRTI (Syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes), dont Ouï FM est membre, dans un communiqué de presse, il y a souvent des doublons d’attributions de fréquences pour le service public, ce qui est notamment le cas pour Le Mouv’ qui possède 3 fréquences à Marseille. Ainsi, le développement de Ouï FM est bloqué par ce manque de fréquences. La radio n’émet qu’en région parisienne et dans l’Ouest de la France.

Les Echos ont souligné que d’un point de vu légal, rien ne s’opposerait à une telle fusion puisque des partenariats public / privé existent déjà dans l’audiovisuel : France Télévisions est actionnaire de la chaîne privée Gulli.

Arthur est le propriétaire de Oui FM depuis 2008

Crédit Photo : Oui FM.

En réaction à cette proposition, les dirigeants de Radio France avaient d’abord déclaré : « On ne peut pas confier les clés de la Banque de France à Bonnie and Clyde ». Blessé par ces propos, Arthur, pour qui Le Mouv est une radio « née morte », s’est exprimé dans Le Buzz TV Mag Orange : « Les dirigeants de Radio France pensent que leur station est la Banque de France. Quand on voit qu’ils dépensent 700 millions d’euros par an, on me traite de Bonnie & Clyde… Avant, on me traitait de voleur. Maintenant, je suis voleur et assassin puisque ces gens ont tué dans les années 30 pour braquer des banques. »

De leur côté, les animateurs de la matinale de Ouï FM n’ont pas pris ce projet de fusion au sérieux. Ils ont plaisanté à l’antenne du nom que pourrait prendre cette future : « La Mouise ».

Publicités

Un commentaire sur “Fusion Ouï FM / Le Mouv’ : Arthur rembarré par Radio France

  1. Pingback: La pop culture a son magazine sur MCM, « Le Burger du mois  avec Joe Hume et Nico Prat | «Le Blog de Laura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 septembre 2013 par dans Médias / TV, et est taguée , , , .

Navigation

%d blogueurs aiment cette page :