Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Et si France 4 devenait une chaîne complètement dédiée à la jeunesse ?

Le Contrat d’Objectifs et de moyens (COM) signé entre l’Etat et France Télévisions en 2012 excluait de transformer France 4 en chaîne jeunesse. Or, l’avenant à ce COM qui doit être signé d’ici la fin de l’année entre le groupe audiovisuel public et son actionnaire pourrait faire que France 4 devienne cette chaîne publique entièrement dédiée à la jeunesse, si chère au Gouvernement.

logo france 4

Selon le COM de 2012, France 4 ne doit pas devenir une chaîne jeunesse afin de ne pas rentrer en concurrence directe avec Gulli, chaîne gratuite de la TNT  dédiée aux enfants, dont France Télévisions est actionnaire à 34 %. Toutefois, il est prévu que la chaîne se repositionne avec en journée une programmation destinée aux enfants et en soirée une programmation « laboratoire » pour un public de jeunes adultes. C’est le compromis qui a été trouvé entre la position de la Ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti qui souhaitait vivement faire de France 4 une chaîne pour la jeunesse, et Rémy Pflimlin, le Président de France Télévisions, qui ne voulait pas du tout de cette hypothèse. Ainsi, la chaîne devrait proposer des dessins animés le matin pour les enfants et des programmes pour les jeunes adultes à partir de la fin d’après-midi. C’est Bruno Patino, le directeur des programmes de France Télévisions qui planche sur le sujet de la chaîne hybride.

La création d’une chaîne jeunesse sans publicité sur le canal de France 4 était une promesse du Parti Socialiste durant la campagne électorale pour les élections présidentielles de 2012. Or, France Télévisions n’ayant pas réussi à racheter les parts de Lagardère de Gulli pour en faire une chaîne publique, la seule solution reste de faire de France 4 cette chaîne jeunesse.

France 4 en chaîne jeunesse : plus du tout de recettes publicitaires et davantage de dépenses

Le basculement de France 4 en chaîne jeunesse aurait pour première conséquence la diminution des recettes publicitaires pour France Télévisions. En effet, Aurélie Filippetti avait pour idée de faire de France 4 une chaîne pour les enfants, et qui plus est sans publicité. Ce qui est inacceptable pour le groupe audiovisuel public dont les recettes publicitaires s’effondrent d’année en année et dont la dotation publique diminue aussi. France 4 rapporte tout de même 15 millions d’euros de recettes publicitaires chaque année pour un budget de 53 millions d’euros, soit 2% du budget total de France Télévisions.

De plus, France télévisions devra investir dans l’achat ou la production de contenus inédits pour la jeunesse, c’est-à-dire, des dessins et séries animées et des feuilletons. Le coût éditorial de cette réorientation sera donc élevé puisque France Télévisions investit déjà 30 millions d’euros par an dans les programmes d’animation, notamment pour France 3 et France 5. France Télévisions devra donc décider entre concentrer toute sa programmation jeunesse sur France 4 ou laisser les quelques dessins animés qui existent déjà sur France 3 et France5.

L’épineux problème de Gulli

Actuellement France Télévisions détient 34 % de la chaîne jeunesse Gulli. Cette possession empêche le groupe public de transformer France 4 en chaîne jeunesse pour ne pas que ces deux chaînes rentrent en concurrence directe sur la TNT. En effet, France Télévisions, en tant que coactionnaire de Gulli, est lié par une clause de non-concurrence à Lagardère, ce qui l’empêche de lancer une chaîne télévisée sur la même thématique tant qu’il sera actionnaire de Gulli.

C’est pourquoi France Télévisions souhaite dorénavant se désengager de Gulli et tente de revendre ses parts à Lagardère. Reste à en déterminer le prix. Selon certaines estimations, Gulli pourrait valoir entre 73 et 88 millions d’euros et les 34 % détenus par France Télévisions représenteraient 25 à 30 millions d’euros. Lagardère n’est pas d’accord avec ce prix et estime que Gulli vaut beaucoup moins avec l’arrivée il y a dix mois des 6 nouvelles chaînes gratuites de TNT et la concurrence de D8 rachetée par Canal +  en octobre 2012. Il n’offrirait que 10 à 15 millions d’euros pour le rachat des parts de France Télévisions.

gulli

France 4, une chaîne sans ligne éditoriale ?

Pour le moment, France 4 se contente de rediffuser en journée les programmes, surtout les séries, des autres chaînes du groupe. Lorsqu’elle a été conçue en 2005, cette chaîne devait être complémentaires des autres chaînes du groupe audiovisuel public. Sa mission originale était de contribuer à renforcer l’offre culturelle, artistique et de spectacles vivants du groupe public. Elle devait également exposer ma création audiovisuelle française et européenne. Dans la grille des programmes on retrouve aujourd’hui pêle-mêle des séries, des films, du spectacle vivant, des documentaires, du sport et de la musique. Dans son rapport sur France Télévisions, Martine Martinel, députée membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, fait état d’une ligne éditoriale « insuffisamment identifiable ». Elle souligne également « l’absence de spécificité évidente par rapport aux chaînes privées de la TNT et le côté « robinet ininterrompu de séries » essentiellement multi rediffusées. Selon la directrice de la chaîne, Emmanuelle Guilbart, une ancienne de chez Lagardère, France 4 s’adresse aux jeunes « sans sensationnalisme ni télé réalité superficielle ». Autant d’avis que de personnes.

Si France 4 axe ses programme autour des enfants la journée et autour des jeunes adultes en soirée, si elle garde sa vocation de laboratoire d’émission, c’est le statu quo, ça ne nous avance pas beaucoup sur les problèmes de ligne éditoriale.

 Un secteur jeunesse déjà bien exploité

Le paysage audiovisuel français est déjà bien encombré par des chaînes jeunesse en pagaille. Parmi la TNT gratuite et les chaînes payantes on trouve, entre autres, Gulli, Piwi, Canal J, June, Télétoon, Mangas, Nickelodeon, Baby TV, Cartoon Network, Baby First TV et toutes les chaînes du groupe Disney.

Les acteurs de la production d’animation réunis dans le Syndicat des producteurs de films d’animation (SFPA) ainsi que certaines chaînes privées de la TNT font du lobbying pour la transformation de France 4 en chaîne 100 % jeunesse. Les premiers y voient là une occasion de vendre leurs productions animées et les seconds se voient déjà récupérer une part de recettes publicitaires de France 4 et les téléspectateurs les plus âgés de la chaîne.

Publicités

Un commentaire sur “Et si France 4 devenait une chaîne complètement dédiée à la jeunesse ?

  1. Pingback: La pop culture a son magazine sur MCM, « Le Burger du mois  avec Joe Hume et Nico Prat | «Le Blog de Laura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 octobre 2013 par dans Médias / TV, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :