Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Le Carreau, temple de la street food

Le week-end dernier, pendant 3 jours, le Carreau du Temple s’est transformé en temple de la street food. Une vingtaine de food trucks et une dizaine de triporteurs à bouffe ont investi l’ancien marché couvert du troisième arrondissement de Paris pour faire découvrir la street food aux parisiens.

Food Truck Restaurant Australia avec Alexis Braconnier / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Food Truck Restaurant Australia avec Alexis Braconnier / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Le Tour du Monde en 30 camions et triporteurs…

Nul besoin de prendre l’avion pour découvrir la gastronomie étrangère. Un tour au Carreau du Temple suffisait. Africaine, bretonne, américaine, californienne, thaïlandaise, hongkongaise ou encore australienne, la cuisine des quatre coins du monde et de la France était en dégustation à Street Food Temple. A commencer par les Dim Sum d’Hong-Kong, appelées aussi bouchées bonheurs. Ces ravioles cuites traditionnellement à la vapeur dans un panier en bambou, sur le triporteur Dim Sum, peuvent être farcies avec différents ingrédients. Poisson, légumes, canard laqué, porc au gingembre ou l’étonnant mélange dinde-crevettes remplissent les ravioles à la farine de riz.

Food truck La Brigade / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Food truck La Brigade / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Côté français, le truck La Brigade proposait de l’onglet de bœuf à la plancha accompagné d’une sauce miel roquefort pas trop forte et d’excellentes frites fraîches maison.

Food Truck Glazed avec ses sorbets aux parfums étonnants / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Food Truck Glazed avec ses sorbets aux parfums étonnants / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Pour le dessert, un tour au camion Glazed permettait de découvrir d’excellents sorbets aux parfums très créatifs : « Smoke on the water », un sorbet à la vanille parsemé de graines de chanvre bio ; « Dirty Berry », un sorbet à la framboise avec du lime, un agrume, et du sumac, une épice utilisée au Moyen-Orient ; ou encore « Pump up the volume », du sorbet à la mangue agrémenté de piment d’espelette.

Les tablées de Street Food Temple / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Les tablées de Street Food Temple / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Pour déguster tous ces mets, de grandes tablées étaient installées dans l’ancien marché couvert. Chacun s’installait où bon lui semblait à la bonne franquette, le temps d’un repas bercé vendredi soir par le mix très agréable de DJ Tin, DJette française d’origine philippine.

Alexis Braconnier, de Top Chef au food truck Restaurant Australia

 

Le chef Alexis Braconnier / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Le chef Alexis Braconnier / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Candidat en 2011 et en 2014 à Top Chef, le chef Alexis Braconnier a pris les commandes du food truck « Restaurant Australia » qui propose des plats australiens. Arrivé 8ème de la saison 2, où il était le plus jeune candidat, et 5ème de la saison 5 du concours culinaire d’M6, Alexis sillonne Paris dans son camion pour promouvoir la cuisine australienne auprès des Parisiens. Il a fait arrêt au Carreau du temple ce week-end. Ce n’est pas un hasard s’il a été choisi comme ambassadeur de la cuisine australienne par l’office de tourisme d’Australie : il a la double nationalité franco-australienne grâce à sa mère qui est australienne.

Alexis Braconnier dans le food truck Australia / Crédit photo :Laurent pour Saisirlavie.com

Alexis Braconnier dans le food truck Australia / Crédit photo :Laurent pour Saisirlavie.com

Pour lui, « c’est un honneur » car « dans la gastronomie australienne il y a tout à faire ». Alexis Braconnier définit cette cuisine comme « un mélange de cultures, de cuisine asiatique, de cuisine méditerranéenne… ».

A bord de son camion, le jeune chef de 24 ans propose, entre autres, une salade de crabe « spanner crabe » au poivre vert et citron vert, une meat pie d’agneau avec des pickles, des crevettes à l’ail, au maïs et au poivron, une pavlova au kiwi et aux fruits rouges, du banana bread, ou encore du lamington, gâteau national « à pâte levée et spongieuse enrobée de chocolat et roulée dans la noix de coco. »

Les ribs d'Alexis Braconnier, qui a participé à Top Chef en 2011 et 2014, sont prêts / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Les ribs d’Alexis Braconnier, qui a participé à Top Chef en 2011 et 2014, sont prêts / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Après dégustation, les ribs de bœuf à l’ananas sauce BBQ d’Alexis servis en entrée sont frais et légers. Les travers de bœuf ne sont pas très courants en France, bien moins que les travers de porc. Servie froide avec de l’ananas et de la betterave, la viande n’est pas badigeonnée avec la sauce barbecue qui se fait discrète et pas écœurante du tout. Sans assaisonnement, la betterave laisse place à toute sa saveur et devient bien meilleure qu’en salade traditionnelle.

Les ribs de boeuf à l'ananas sauce BBQ d'Alexis Braconnier / Crédit Photo : Laura Bruneau

Les ribs de boeuf à l’ananas sauce BBQ d’Alexis Braconnier / Crédit Photo : Laura Bruneau

Mais le jeune chef de 24 ans n’envisage pas pour autant d’ouvrir son restaurant de gastronomie australienne même si celle-ci mériterait d’être développée. En effet, son « vrai projet, c’est la gastronomie méditerranéenne qui a le pouvoir de faire voyager ».

 Carrie Solomon, une Américaine au Carreau du Temple

Carrie Solomon et son triporteur Une Américaine à Paris / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Carrie Solomon et son triporteur Une Américaine à Paris / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

L’Américaine Carrie Salomon cuisinait des pancakes dans son petit triporteur sucré au Carreau du Temple. L’auteure du beau livre de cuisine « Une américaine à Paris », compilant des recettes de mets américains (si, ça existe la gastronomie US), a profité de l’évènement pour promouvoir son ouvrage. Passionnée de cuisine, elle n’a jamais franchi le pas d’ouvrir son propre restaurant, préférant toujours les projets éphémères et événementiels de cuisine. Lorsqu’elle étudiait le droit des femmes et les sciences politiques aux États-Unis, Carrie Solomon a travaillé dans un restaurant pour financer ses études. Ce week-end, elle avait envie de faire de la street food en France « pour montrer que la nourriture américaine ce n’est pas que les burgers et les frites ». Face à Carrie, on ne peut s’empêcher de parler de cheesecake ou de carrot cake, pour lesquels elle apporte des conseils. Pour le cheesecake, elle préconise « une cuisson lente, douce » ; « puis de le laisser refroidir 2 ou 3 jours au frigo avant de le manger ». Pour le carrot cake, Carrie assure que même si l’on met moins d’épices que ce qu’elle recommande dans « Une américaine à Paris », « ce sera bon quand même ».

Carrie Solomon est aussi photographe culinaire / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Carrie Solomon est aussi photographe culinaire / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

A écouter : l’interview en anglais de Carrie Solomon :

Les street fooders au rendez-vous

Street Food Temple a été un gros succès, attirant plusieurs milliers de visiteurs chaque jour, ce qui a surpris les organisateurs. Les trois points de vente de jetons, seule monnaie acceptée dans les food trucks, ont été pris d’assaut dès le vendredi soir, tout comme les camions, entrainant des files d’attente assez longues. Victimes de leur succès, certains camions ont du faire face à des ruptures de stock.

Casseroles et autres ustensiles de cuisine suspendus / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Casseroles et autres ustensiles de cuisine suspendus / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Les street fooders pouvaient également admirer plusieurs œuvres d’art : une exposition d’ustensiles de cuisine suspendus en l’air,  des photos culinaires surplombées par une vache dorée, des dessins autour du thème de la street food et aussi des photos numériques représentant la street food autour du monde défilant dans des écrans.

Exposition à Street Food Temple / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Exposition à Street Food Temple / Crédit Photo : Laurent pour Saisirlavie.com

Street Food Temple proposait aussi des sessions de sport afin d’éliminer toutes les calories absorbées au gré des food trukcs et des projections de films en rapport avec la nourriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 septembre 2014 par dans Miam, et est taguée , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :