Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Au Salon du Chocolat, entre cocktails pâtissiers, pâtes à tartiner et chocolats japonais

Du 28 octobre au 1er novembre s’est tenue la 21ème édition du Salon du Chocolat de Paris. L’occasion d’y passer une journée entière avec des objectifs bien précis : tester (presque) toutes les alternatives au Nutella proposées, prendre un cours de pâtisserie et faire des découvertes gustatives au cacao, notamment japonaises.

Ours géant salon du chocolat

Un cocktail pâtissier, tu apprendras à faire

Le salon à peine ouvert, c’est déjà l’heure de préparer l’apéro. Direction l’atelier Cosy – une récente marque d’alcool qui propose des apéritifs légers aux saveurs pâtissières – pour apprendre à cuisiner un cocktail pâtissier à base de Cosy saveur Fondant au chocolat. Tout un programme car la recette, qui tient dans un verre, comporte pas moins de 4 éléments : un lowcktail (cocktail à faible teneur en alcool) à base de Cosy Fondant au chocolat, un crème légère à la vanille siphonnée, une gelée cuivrée et des cookies. Installés autour de la table en inox, nous avons 1h15 pour le réaliser avec l’aide d’Émilie, chef pâtissière.

Atelier pâtisserie cocktail Cosy

Émilie n’est pas avare en conseils : à chaque étape elle nous délivre quelques bonnes astuces. Pêle-mêle : une pâte – à cookies par exemple – ne se mélange pas au fouet (sinon il s’agit de fouetter et non pas de mélanger) et pas trop longtemps, « si on aime mélanger longtemps, il faut pétrir de la pâte à pain » ; il vaut mieux mettre deux cartouches de gaz carbonique dans le siphon… Tous les participants à l’atelier mettent la main à la pâte. Le meilleur moment, bien évidemment, c’est la dégustation du cocktail pâtissier, une fois tous les éléments assemblés, et des cookies tout juste sortis du four.

Cocktail pâtissier Cosy

Des pâtes à tartiner tu dégusteras

Le Salon du Chocolat c’est aussi l’occasion idéale de partir en quête d’un produit alternatif au Nutella, abandonné depuis belle lurette à cause, entre autres, de son huile de palme. Risquant l’overdose de pâte à tartiner, il était impossible de toutes les goûter, d’autant plus que certaines marques proposent pas loin d’une dizaine de recettes. Voici quelques trouvailles.

Coup de cœur pour la pâte à tartiner du chocolatier de Rueil-Malmaison Gilles Cresno et ses 50 % de noisettes torréfiées. Pour le coup, c’est le goût de la noisette qui prédomine – étant donné que c’est l’ingrédient principal. Sa recette contient de la poudre de cacao ainsi que du chocolat.

Pâte à tartiner de Gilles Cresno

Dans la même catégorie – forte en noisettes -, la pâte du maître chocolatier Jean-Paul Hévin, qui propose aussi des chocolats au fromage, n’est pas mal non plus.

Hasnaâ, chocolatière à Bordeaux, et sélectionnée parmi les espoirs du Salon du Chocolat, propose des pâtes à tariner sans huile, exceptée pour sa recette à l’huile d’argan. Car Hasnaâ a concocté 4 recettes dont certaines assez originales. Elle en propose une à l’amande, assez amère ; une à la pistache de Sicile où le goût du chocolat est relégué au second plan, couvert par celui de la pistache, et aussi une à l’huile d’argan et au miel, une spécialité Berbère qui vaut le détour.

Pâtes à tartiner d'Hasnaâ

Atlantis, entreprise tunisienne, propose une innovation dans le monde des pâtes à tartiner : une recette avec de l’huile d’olive liquide solidifiée mais pas par hydrogénation. Une nouvelle méthode pour laquelle Atlantis a déposé un brevet. L’originalité des recettes tunisiennes résident dans leur mélange avec des fruits. Dans la pâte à l’abricot, le goût du fruit est très présent.

Pâte à tartiner tunisienne Atlantis

La pâte à tartiner chocolat noisettes bio de la marque italienne Teo&Bia n’a pas un goût très proche du Nutella. En revanche, sa crème d’amande est délicieuse et pas amère pour un sou.

D’autres marques artisanales, pour le coup spécialisées dans la pâte à tartiner, ont conçu de nombreuses recettes différentes. Charles Chocolartisan a pas moins de douze pâtes différentes, au chocolat blanc, noir et lait, avec du sucre pétillant, de la crêpe dentelle ou encore du piment d’Espelette. Des pâtes au bon goût mais qui contiennent beaucoup de sucre ou d’édulcorant, et de graisse, même s’il ne s’agit pas de palme. Real Chocolat propose des recettes assez similaires, avec du spéculoos, du caramel au beurre salé, de la feuilletine ou encore de la noix de coco. Mais, même constat, si le goût est bon, il y a toujours beaucoup de sucre et de graisses, qui sont les deux principaux ingrédients.

Pâtes à tartiner Real Chocolat

De nouvelles saveurs, tu testeras

Les Japonais sont de grands amateurs de chocolat. Ils en fabriquent également. Ainsi, de nombreux chocolatiers japonais étaient présents au Salon du Chocolat. L’occasion de découvrir comment ils le préparent.

Le Chocolate Shop Hakata a fait découvrir aux gourmets visiteurs des chocolat sans sucre au miso, cette pâte de soja fermentée. Étonnamment, le goût était très proche du caramel au beurre salé.

Chocolats Japonais au matcha

Outre le format tablette, les chocolats individuels japonais avaient une finition très fine, très décoré, dans un style très kawai. On retrouve également souvent le matcha, le sésame ou le riz soufflé dans le chocolat japonais. Les tablettes sont donc souvent vertes à cause du matcha. Côté saveurs, c’est assez particulier. On pense forcément au thé, puisque le matcha est une poudre de thé vert moulu,  mais l’aspect végétal va plus loin si bien qu’on distingue à peine la saveur du cacao.

Boules de neige Larmuseau

Après une quasi overdose de produits nippons, il fallait bien terminer par une spécialité belge : les boules de neige de la confiserie Larmuseau. Venues du plat pays, et plus précisément de la région de Gant, les boules de neige sont constituées d’un nuage de crème à la vanille  – pas écœurant du tout – recouvert d’une fine couche de chocolat noir – qu’on ne sent quasiment pas – et saupoudré de sucre glace.

Crédit Photos : Laura Bruneau – Salon du Chocolat 2015

Publicités

3 commentaires sur “Au Salon du Chocolat, entre cocktails pâtissiers, pâtes à tartiner et chocolats japonais

  1. Pingback: Le musée du chocolat à Paris, entre histoire, dégustation, œuvres d’art et célébrités | Le Blog de Laura

  2. Pingback: Au cœur de l’expérience chocolat de Pierre Hermé | Le Blog de Laura

  3. Pingback: De la pâtisserie… sans sucre ! Et c’est bon ! | Le Blog de Laura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 novembre 2015 par dans Miam, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :