Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Harlan Coben parle de « The Five », sa série diffusée sur Canal +

Alors que les épisodes 5 et 6 de la série « The Five » sont diffusés ce soir sur Canal Plus, retour sur la présentation de la série lors du festival Séries Mania, en présence d’Harlan Coben. Le romancier américain est longuement intervenu après la projection – en avant-première en France – de sa nouvelle série. Un Harlan Coben très heureux d’être là, ouvert mais toujours frustré de ne pas pouvoir montrer le fruit de son travail en intégralité.

Harlan Coben au festival Séries Mania

Harlan Coben explique son projet de série

« Au départ, la production m’a contacté pour l’adaptation d’un roman. Je leur ai proposé d’écrire « The Five« , non pas un roman mais une série inédite. Je voulais faire quelque-chose de très visuel, coloré, contrairement à mes romans« . Harlan Coben ajoute qu’il « ne voulait surtout pas d’une série britannique avec de la pluie et des trenchs coats« . « Bien au contraire, je voulais à l’écran beaucoup de lumière, des couleurs électriques, avec des effets et images cinématographiques » précise-t-il.

Affiche de la série "The Five" écrite par Harlan Coben

Un pari réussi puisque « The Five » donne à voir une Angleterre très lumineuse, avec de belles couleurs vives et de belles images de paysages, notamment de forêts. La forêt, un élément qui revient souvent dans la série, tel un leitmotiv, puisque c’est là le point de départ de l’histoire avec la disparition du petit Jesse. D’ailleurs, Mark – le grand frère de Jesse – vient y courir chaque jour, avec le secret espoir d’enfin découvrir ce qui est réellement arrivé à son frère. L’espoir, un autre élément très présent tout au long de la série.

La réalisation est très soignée et offre des effets de contraste, de flou forts agréables. La bande son est toute aussi sympathique, mis à part les bips stridents qui reviennent souvent.

« The Five », une seconde série pour Harlan Coben après « Une chance de trop » sur TF1

Harlan Coben a tenu à rappeler qu’ « Une chance de trop » était l’idée du producteur Sydney Gallonde qui est venu le chercher aux États-Unis pour travailler sur l’adaptation du roman en série pour la France. Néanmoins, Harlan Coben admet avoir vécu une expérience intéressante grâce à « Une chance de trop », notamment en travaillant avec Alexandra Lamy, et que cette expérience l’a incité à s’ouvrir davantage aux autres – lui qui était jusque-là habitué travailler seul sur ses romans.

L'auteur de polars américain Harlan Coben

Une scène choc

A la fin de l’épisode 2 de « The Five« , on voit des jeunes femmes prisonnières, enchaînées, hurlant à s’en rompre les cordes vocales. Une scène sombre, voire choquante. Harlan Coben affirme qu’il aurait pu l’écrire dans un roman. L’auteur raconte que lorsqu’il l’a décrite à ses collaborateurs, « tout le monde [l’a] pris pour un fou« .

Harlan Coben a présenté la série "The Five" à Paris lros du Festival Séries Mania

Des références à l’univers des romans de Coben

Les téléspectateurs les plus attentifs et lecteurs les plus assidus des romans du maître des nuits blanches auront sans doute remarqué qu’au cours du premier épisode de « The Five » on a appris que le personnage de Pru travaillait à l’hôpital Windsor Lockwood. Un nom familier pour les aficionados d’Harlan Coben puisqu’il s’agit d’un personnage récurrent de ses polars. Win est le meilleur ami de Myron Bolitar, agent de sportif et détective privé, personnage principal de bon nombre de romans d’Harlan Coben. L’auteur a promis d’autres références dans les épisodes suivants de « The Five », en termes de personnages et de lieux… A priori il n’y en avait pas dans les épisodes 3 et 4… Restons attentifs.

Harlan Coben lors de la présentation de "The Five" en avril 2016 à Paris

Un dénouement que presque personne ne connait

Harlan Coben a assuré qu’en 10 épisodes l’histoire de « The Five » serait bouclée, puisqu’elle contient « un début, un milieu et une fin« . Les téléspectateurs sauront ce qui est vraiment arrivé à Jesse. Par souci de discrétion, quasiment personne n’a vu les épisodes 9 et 10 qui closent la série, pas même les diffuseurs (Canal + en France et Sky en Grande-Bretagne). Il craignait des fuites dans la presse.

Harlan Coben présente "The Five", sa série pour Canal +

Des séries en Europe mais pas aux États-Unis

Pour Harlan Coben, « on a plus de liberté ici [en Europe], et pas de problèmes avec les réseaux de chaînes« . La seule chose qui compte c’est que « si le public aime, ça va. »  C’est donc la raison qui explique qu’Harlan Coben ait réalisé ses deux premières séries en Europe et non en Amérique.

 

Publicités

Un commentaire sur “Harlan Coben parle de « The Five », sa série diffusée sur Canal +

  1. Pingback: « Esprits Criminels : unité sans frontière  : le spin off de « Criminal Minds  qui enquête à l’étranger en rapportant les clichés dans sa valise | «Le Blog de Laura

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 mai 2016 par dans Médias / TV, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :