Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Maurice, le patron du Beverley dernier cinéma X de Paris

Le Beverley fait office de dernier des mohicans des cinémas érotiques à Paris. C’est l’ultime salle parisienne à diffuser des films pornographiques tout au long de la journée. Aux commandes de cette salle, Maurice, passionné par son art. Rencontre.

Maurice, le patron du Beverley, le dernier cinéma X de Paris

A deux pas des grands boulevards, rue de la ville neuve dans le deuxième arrondissement de Paris, se cache à peine Le Beverley, dernier cinéma de la capitale à proposer toute la journée des films pornographiques. Ironie du sort, le bâtiment abritait une école religieuse au seizième siècle. Derrière cette salle de projection parisienne unique en son genre, se cache Maurice, véritable passionné, qui ne peut s’empêcher de glisser quelques blagues salaces en bon professionnel qu’il est.

Au Beverley on peut aussi voir sur grand écran des dessins animés et films érotiques

Maurice a commencé sa carrière dans des salles de projections traditionnelles. Mais, il y a 33 ans, il répond à une petite annonce, et le voilà devenu projectionniste au Beverley, dont il prendra ensuite la direction. A travers Maurice, c’est toute l’histoire du cinéma érotique qui vit.

La salle où sont projetés les films comporte une centaine de fauteuils en skaï rouge, et, entre deux séances, est éclairée par les lumières dans les tons rouges orangés.

Une collection de films sur bobines

Les films projetés au Beverley datent un peu, forcément. Le plus récent de la collection de Maurice, « Les Lolos de la pompiste » est sorti en 1991 et a été nommé l’année suivante aux Hot d’Or  à Cannes, cérémonie qui n’existe plus depuis 2001.

Dans son stock, Maurice possède environ 150 films sur bobine. Malheureusement, à l’heure actuelle il ne trouve plus de nouveautés dans ce format.  « Aujourd’hui, on fabrique des films masturbatoires qui n’ont plus d’élégance, ni de courtoisie. Le passage à l’acte est toujours direct » se désole Maurice qui préfère largement le cinéma érotique des années 70 et 80.

Affiche de film porno de la collection de Maurice

D’ailleurs, lorsqu’il choisit de montrer un extrait, il opte pour  « Parties Fines (Indécences 1930) » avec Brigitte Lahaie. Un film certes pornographique mais avec une réelle préoccupation pour l’esthétisme et un certain savoir-faire dans la prise d’images, notamment lors de cette scène où la baronne – interprétée par Brigitte Lahaie – tournoie frénétiquement au cours d’une valse enivrante.

Des clients fidèles

Les clients du Beverley sont « sympas » selon les dires du patron. Certains restent même de 12h à 21h, après avoir payé une entrée à 12 euros, valable toute la journée. Sur ce prix d’entrée, Maurice reverse 75 % de taxes à l’état. L’industrie du porno est lourdement taxée.

Maurice a tout une collection d'objets érotiques au Beverley

Actuellement entre 700 et 800 personnes par semaine franchissent la porte et montent les 3 marches pour accéder au Beverley alors qu’il y a une vingtaine d’années c’était le double. La faute à Internet qui a facilité l’accès aux films du genre sans doute.

Maurice sait choyer ses clients et ils le lui rendent bien : un habitué lui a composé une chanson, « Le cinéma à Maurice » que le gérant du cinéma a toujours plaisir à faire écouter. Il se murmure même que son plus vieux client aurait 101 ans. Enfin, Maurice peut même se vanter d’avoir reçu Coluche dans sa cabine de projection…

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 août 2016 par dans Culture, Société, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :