Le Blog de Laura

A lire, à entendre, à voir et à déguster

Memory Lake, de la pop qui fait tripper

Aujourd’hui, Lauren vous fait découvrir Memory Lake, un groupe de trip hop parisien composé de Julie, Matthieu et Thomas.

EP "Hurricane" de Memory Lake

Le projet est d’abord pensé par Thomas (guitare/arrangements), dont le passage par une école de son lui ouvre rapidement les portes de l’expérimentation. De fait, celui-ci semble avoir une idée assez précise de la direction que Memory Lake doit prendre, avant même d’avoir des morceaux à présenter.

Bien vite rejoint par Julie (chant/composition) et Matthieu (basse), le groupe ne cesse aujourd’hui de nous surprendre, avançant toujours plus loin dans les méandres d’une nouvelle vision musicale et sensorielle. À partir de l’arrivée du bassiste, c’est l’effet boule de neige : le projet se développe, et les connaissances de celui-ci en ingénierie du son permettent au trio d’acquérir un certain professionnalisme.

Le groupe de trip hop Memory Lake sur scène

Sorti en juin dernier, le premier EP de Memory Lake (un nom choisi à la fois pour sa sonorité anglo-saxonne et son symbolisme), intitulé Hurricane, nous offre une sélection de titres planants et introspectifs, à l’image de leur musique. Entre onirisme et réalité, le groupe fait voyager ses auditeurs, plongeant leur subconscient dans une transe unique et jouissive, dans laquelle on s’immerge de plein gré (coucou David Lynch).

De Massive Attack à Portishead (dont ils s’inspirent pour le travail du son), en passant par The Velvet Underground ou encore Nick Cave, les influences de nos trois compères mêlent souvent musique plus « classique » (voire électronique) et expérimentation, tout en offrant une certaine variété d’un morceau à l’autre. Passant d’abord par l’anglais par mimétisme, puis déviant peu à peu vers le français, leurs titres semblent en constante évolution. À leur actif, on compte notamment une brillante reprise de Red Right Hand de Nick Cave, récemment enregistrée avec le groupe LAAKE, qui avait partagé la scène avec eux à l’International le 15 juin dernier, lors de la release party prévue pour la sortie officielle d’Hurricane.

L’univers de Memory Lake passe autant par le son que par l’image, de par le travail de leur photographe attitré, Patrick Le Borgne, à qui l’on doit les plus jolies photos des musiciens ainsi que la cover de l’EP, en accord avec l’atmosphère mystique de leur musique.

Le groupe de trip hop Memory Lake

Sur scène, parfois rejoints pour l’occasion par un batteur, Julie, Matthieu et Thomas font preuve d’une alchimie peu commune, comme une horloge dont les mécanismes semblent fonctionner ensemble depuis des décennies. Pas une fausse note, pas une hésitation, à chaque fois c’est un concert d’une rare qualité que Memory Lake offre généreusement et avec le sourire. Impossible alors de ne pas se laisser happer par leurs mélodies planantes, par leur luminosité respective, contrastant avec les accords parfois bien sombres de leurs mélodies.

Le groupe se produira à Tours (au Bar à Mines) vendredi 18 novembre et à Nantes le jeudi 15 décembre, avant de tourner en France pour la sortie de leur album prévue pour 2017.

Texte : Lauren Debache. Photos : Patrick Le Borgne (1ère et 3ème photos) et Lauren Debache (2ème photo).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 novembre 2016 par dans Culture, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :